mercredi 12 juillet 2017

La Maréchale à marée basse

JOURNAL DE BORD  >  DECOUVERTE DE LA GIRONDE

Le port de la Maréchale (33) - France
Dans l'estuaire de la Gironde, le long de la Garonne entre Bordeaux et Le Verdon-sur-Mer, on trouve plusieurs petits ports, ici et là, comme des criques, avec rien d'autre que quelques maisons ou cabanes de pêcheur. Une petite route les rattache souvent à un village situé plus loin, puis à la route principale. Il faut avoir envie d'y aller et prendre ses culs-de-sac pour les découvrir. Aujourd'hui pour continuer ma découverte de la Gironde, je vous présente le petit port de La Maréchale visité il y a un mois déjà.


Pour aller au port, il faut prendre la route, puis quelques maisons et le port nous entourent, avant d'arriver à un joli parking ombragé donnant sur la Garonne marron sale. Elle jure avec le bleu du ciel et le vert de la nature. On voit distinctement les différentes couleurs de l'eau qui en s'éloignant devient plus bleue.

 
 

La Maréchale. Petit port attaché à la commune de Saint Seurin de Cadourne.
On est le dimanche 11 juin et il est 13h41.
C'est marée basse.
Une petite dizaine de bateaux de plaisance et de pêche est posée à même la vase. Le port est presque à sec avec juste un filet d'eau qui court jusqu'au fleuve.
Spectacle surprenant.
Moi qui viens de la Méditerranée, je n'ai pas encore l'habitude des marées, mais j'aime beaucoup. Comme une pulsation, elle donne vie aux lieux. J'avais adoré ça en Écosse, avec tous ces changements de couleurs et d'ambiance. Je suis curieuse de voir ce que cela donne ici, dans la région.
En tout cas, ce petit port me plaît beaucoup. Simple. Naturel. Discret. Il se confond avec le décor. Donne envie d'y rester.

 

Au bout du bout, lorsque la terre disparaît et laisse place à la Garonne, on y trouve de l'herbe, des bancs et des tables de pique-niques. En continuant sur la droite, on découvre une petite guinguette.
Le soir du 14 juillet, ce lieu paisible devient festif et joyeux.
J'ai passé un bon moment dans cet endroit naturel.
MR




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire